• Castel - Sisal & Laine
  • Croco - Toucan-T
  • Moquettes à dessins

La moquette et les acariens : le dossier

 

« La moquette est nocive pour les individus souffrant d'allergies ou de problèmes respiratoires »

C'est FAUX !

La pureté de l'air dans l'habitat est un élément primordial de notre qualité de vie. L'asthme est dû à la réaction des poumons à la poussière. Des études menées en laboratoire montrent que les taux de poussière en suspension dans l'air peuvent être réduits de 80% dans une pièce grâce à l'adoption de moquette laine par rapport à un sol dur. En effet, les fibres textiles retiennent au sol les particules de poussière. Elles peuvent donc être éliminées aisément avec une aspiration régulière.

 

« Les acariens vivent essentiellement dans les moquettes ».

C'est FAUX !

Les « acariens des poussières » sont des micro-organismes qui se développent essentiellement en milieu domestique. Ils se nourrissent de déchets de peau et ont besoin d'au moins 70% d'humidité et d'une température autour de 25° pour survivre.

Ce sont leurs déjections microscopiques qui, en se transformant en poussière, sont responsables de certaines allergies. La moquette laine bénéficie d'un taux hygrométrique constant, absorbant ou rejetant l'humidité ambiante selon nécessité; de plus, elle est en milieu frais ne dépassant pas 20°. Elle n'est donc jamais un milieu propice au développement des acariens des poussières.

La moquette laine, en « piégeant » la poussière au sol, ralentit la concentration de matières allergènes dans l'air. Celles-ci disparaissent au passage de l'aspirateur.